Accueil / Home

  ACTMD - Association Canadienne des thérapeutes en Médecines Douces
CATCM - Canadian Association of Therapists in Complementary Medicine

ACDM - Association Canadienne des Massothérapeutes  et Autres thérapeutes en Médecines Alternatives

Accueil / Home

 

 

 

Article du mois
Article of the month

 

 

D'OÙ VIENT CETTE ÉMOTION?
Par: Jocelyn Vincent

Nous naissons en étant touché, et nous pouvons espérer partir en étant touché. Quelles que soient nos expériences dans cette vie, le toucher est habituellement impliqué sous une certaine forme.

Chaque fois que nous sommes touchés, les émotions liées à ce contact sont emmagasinées dans notre esprit et dans les tissus de notre corps. Nous emmagasinons non seulement les émotions du plaisir et du bonheur, mais également celles de stress et de peur.

Quand vous recevez un massage, les muscles et les tissus se relâchent, mais il peut également arriver un relâchement au un niveau émotif. Ce relâchement peut se manifester sous plusieurs formes -- un soupir audible, rire, muscle qui se contracte ou même des larmes. Dans l'espace rassurant d'une salle de massothérapie, les gens peuvent laisser tomber leurs défenses, réalisant que ce relâchement émotif est tout à fait normal.

On peut ressentir une émotion au sujet de quelque chose de particulier ou pour rien du tout. Cela peut venir d'une variété de raisons, y compris le travail effectué sur une partie du corps où la personne garde en mémoire des traumas émotifs ou physiques.

Le massage permet également au corps de laisser aller le stress. Dans certains cas, le corps peut garder en mémoire un trauma oublié depuis longtemps. Quand votre corps réussit finalement à se détendre, cette mémoire peut remonter à la surface pendant que vous êtes davantage dans votre corps.   Il peut y avoir des larmes ou une autre expression pendant que votre corps libère et laisse aller ces émotions.

Les massothérapeutes sont habitués à ces expressions émotives de leurs clients et ont été formés pour les aider à se sentir en sécurité et soutenus quand le client est touché par ces événements. Si ceci vous arrive pendant une session de massage, et vous vous sentez, faites-le savoir à votre massothérapeute. Ensemble, vous pourrez décider comment poursuivre la rencontre. Vous pouvez choisir de continuer le massage, ou vous pouvez demander au massothérapeute de travailler plus lentement ou seulement sur une partie du corps. Si vous décidez de ne pas continuer, c'est correct, aussi.

Rappelez-vous que le dégagement émotif pendant le massage n'est pas peu commun et est réellement une partie normale et salutaire du processus de nettoyage du massage.

Dans les cas où un client sait qu'il est inconfortable avec le toucher, ou traverse actuellement une crise émotive, il est préférable d'en parler avec son massothérapeute avant, il pourra ainsi adapté son massage en conséquence.

Le massage est un contact qui détend et libère. Réjouissez-vous de ce déblocage, acceptez-le comme une manière de votre corps de trouver l'équilibre et de vous mener à un meilleur état de santé, émotionnel et physique. Si vous vous retrouvez sur la table de massage riant ou pleurant, vous êtes dans un état vrai, de connexion corps-esprit. Détendez-vous, respirez profondément et permettez à votre corps et votre esprit de se libérer du passé.

La massothérapie, n'est pas une psychothérapie et il n'est pas rare de voir des clients avoir recours au service d'un massothérapeute et d'un psychologue comme complément. Le massothérapeute masse le corps et le psychologue " masse" l'esprit.

Il est du devoir du massothérapeute de connaître ces limites, la frontière entre la relation d'aide, ce pour quoi il a été formé, et la psychothérapie qui est une autre discipline.

Le massage n'est rien d'autre qu'un espace temps offert au corps pour lui permettre de s'exprimer et de se libérer.

Jocelyn Vincent est massothérapeute et président de l'ACDM
Pour plus d'information: (450) 659-5282
www.CentreSante.com

 

 

 

 

© Copyright ACTMD