Accueil / Home

  ACTMD - Association Canadienne des thérapeutes en Médecines Douces
CATCM - Canadian Association of Therapists in Complementary Medicine

ACDM - Association Canadienne des Massothérapeutes  et Autres thérapeutes en Médecines Alternatives

Accueil / Home

 

 

 

Article du mois
Article of the month

 

 

UN MASSOTHÉRAPEUTE N'EST PAS UN PSYCHOLOGUE
Par: Jocelyn Vincent

Bien que certaine approche, dite PSYCHOcorporelle, comme le massage Californien, le massage Esalen et le Néo-Reichien, pour ne nommer que ceux-ci, sous-entende une approche PSYCHOlogique, il est important de faire la part des choses.

Lorsqu'on dit d'un type de massage qu'il est psychocorporel, nous devons comprendre que ça veut simplement dire que cette approche peut favoriser l'éveil ou la prise de conscience d'éléments (souvenir, émotion) engrammés dans le corps.   Ainsi, une personne qui aurait été victime d'abus physique ou psychologique, pourrait durant ou après ce type de massage, revoir ou ressentir les émotions en lien avec ces abus.   Ce processus est normal et salutaire, puisqu'il indique la prise de conscience et le début de l'exorcisation de l'évènement ou de l'émotion.

Ceci permet donc parfois au client de prendre conscience des évènements, souvent occultés, pour mieux cheminer par la suite.

Bien que les massothérapeutes, ont dû réussir des examens en relation d'aide, il n'en demeure pas moins que l'empathie et l'écoute active ne font pas d'eux des psychologues capables de traiter des problèmes psychologiques ou de faire de la psychothérapie.   Dépendant de la problématique, il arrive que le massothérapeute réfère son client à un psychologue pour qu'il puisse continuer son cheminement psychologique après que celui-ci ait fait des prises de conscience.

Référé un client, c'est être capable de reconnaître ses limites, son champ d'expertise et ceci doit être vu comme un signe de compétence et de professionnalisme.

Le massage et la psychothérapie peuvent très bien coexister. Si le corps à décidé de s'exprimer à travers le massage, la poursuite de séance de massage en alternance avec de la psychothérapie peut donner d'excellents résultats.

Bref, si vous passer plus de temps à parler avec votre massothérapeute que coucher sur la table de massage à recevoir votre soin corporel, probablement que votre masso. joue au psy.

Puisque votre première responsabilité est de vous protéger, n'hésitez pas à en discuter avec votre masso. Demandez s'il a les qualifications requises et si votre petite voix intérieure vous met en garde, changez de thérapeute.

Jocelyn Vincent est massothérapeute et président de l'ACDM
Pour plus d'information: (450) 659-5282
www.CentreSante.com

 

 

 

 

© Copyright ACTMD