Accueil / Home

  ACTMD - Association Canadienne des thérapeutes en Médecines Douces
CATCM - Canadian Association of Therapists in Complementary Medicine

ACDM - Association Canadienne des Massothérapeutes  et Autres thérapeutes en Médecines Alternatives

Accueil / Home

 

 

 

Article du mois
Article of the month

 

 

MES DROITS EN TANT QUE PROFESSIONNEL
Par: Mariette Troisfontaines

Bonjour à vous tous,

Je me présente, je m'appelle Mariette Troisfontaines.   Je suis praticienne en hypnose et j'ai aussi une formation universitaire multidisciplinaire me donnant un profil psycho-légal.   De plus, j'ai une formation spécialisée pour intervenir auprès des victimes et survivant(e)s d'abus sexuel et auprès des personnes qui abusent sexuellement.

Il ne passe plus une semaine sans qu'un de nos médias nous parle des dégâts humains d'un prédateur sexuel.   C'est le cauchemar de tout le monde, non seulement des femmes !   Ça arrive aux hommes et garçons aussi !   Cet article s'adresse à tous les thérapeutes - massothérapeutes, praticiens en hypnose, etc.

Que pouvez-vous faire pour vous outiller… pour vous donner une trousse de ressources personnelles ?

1.    Contactez votre poste de police municipale.   Demandez de rencontrer une personne ressource pour avoir des informations sur ce que vous pouvez faire et ne pas faire ou ne devez pas faire.

2.    Prendre des cours en autodéfense.

3.    Si vous aviez survécu à un abus (attentat à la pudeur, inceste, viol, viol intime ou marital, etc.), assurez-vous d'aller rencontrer un professionnel de la santé spécialisé dans le domaine.   Je connais personnellement des collègues qui sont d'excellents intervenants dans le domaine malgré cette expérience de vie.   Ils ont reconnu leurs limites, leurs frontières relationnelles et ont pu établir des points de repères et des balises existentielles qui leur donnent une force admirable.

4.    Nous avons tous le droit à la défense légitime, qu'elle soit au niveau physique, psychologique, morale, sexuelle, etc.   Mais c'est mieux la prévention que le curatif !   D'où l'importance de connaître vos droits et recours légaux auprès de la police.   Vous pouvez même être surpris de savoir qu'il existe des groupes d'entraide dans votre milieu.

5.    Comment trouver une assurance dans votre voix et votre attitude : un truc que j'ai utilisé pendant mes études universitaires était de faire des jeux de rôles avec mes proches et des personnes en qui j'avais confiance.   Se mettre dans les situations qui pourraient vous causer des malaises face à la sexualité, tout en ayant le soutient de vos personnes de confiance, vous permettra de cibler où, comment et pourquoi vous vous sentez intimidé.   En ciblant vos limites, ceci vous donne les pistes pour établir vos frontières.     Croyez-moi, une fois que vous aurez réussi ce défi, vous allez établir une assurance naturelle en vous-même.   Pourquoi ?   Parce que c'est VOUS-MÊME qui aurez poussé plus loin les limites de vos peurs !

6.    Informez-vous, devenez vos propres éducateurs, contacter des groupes qui travaillent dans le milieu comme CALACS (Centres d'Aide et de Lutte contre Les Agressions à Caractère Sexuel) ou CAVAC (Centre d'Aide aux Victimes d'Actes Criminels).   Vous pouvez même vous rendre au Palais de Justice et demandez de l'aide auprès d'un greffier pour savoir comment utiliser le Plumitif si jamais vous avez un drôle de " feeling " concernant un client.   Cet outil informatisé est un service et un droit public.

Mariette Troisfontaines est  praticienne en hypnose
Si vous avez d'autres questions, vous pouvez la contacter  au :

hypnoseM3F@yahoo.ca
(418) 271-0210

 

 

 

 

© Copyright ACTMD