Accueil / Home

  ACTMD - Association Canadienne des thérapeutes en Médecines Douces
CATCM - Canadian Association of Therapists in Complementary Medicine

ACDM - Association Canadienne des Massothérapeutes  et Autres thérapeutes en Médecines Alternatives

Accueil / Home

 

 

 

Article du mois
Article of the month

 

 

COMMENT LIMITER L'ABSORPTION DES HUILES ESSENTIELLES PAR LE MASSOTHÉRAPEUTE
Par: Jocelyn Vincent

C'est en discutant un jour avec une de mes consoeurs massothérapeute, que cette idée d'article m'est venue. En effet, lors de cette conversation, elle me faisait part de la grande fatigue qu'elle ressentait à la fin de sa journée de travail. Cet épuisement perdurait déjà depuis plusieurs mois et elle songeait même à arrêter la pratique de sa profession tant elle se sentait épuisée.

Après avoir discuté longuement avec celle-ci, j'ai découvert qu'elle avait suivi une formation sur les huiles essentielles quelques mois auparavant et qu'elle avait décidé d'appliquer ces nouvelles connaissances dans ses traitements de massothérapie. Depuis lors, elle mettait des huiles essentielles dans ses huiles de massage. Spécialisé dans le massage de détente, presque tous ses clients avaient droit à sa nouvelle trouvaille d'huile de massage additionnée d'huiles essentielles aux vertus relaxantes. Ce qu'elle avait oublié, c'est que l'application de l'huile sur la peau de son client impliquait qu'elle devait déposer l'huile dans ses mains avant de l'appliquer et que par le fait même, elle absorbait, elle aussi, une partie de l'huile essentielle dans son organisme.

Même si à faible dose les huiles essentielles sont bénéfiques, à forte dose elles, peuvent avoir un impact sur la pression sanguine, sur le niveau de coagulation du sang, sur l'humeur de la personne... Certaines huiles peuvent même avoir des interrelations avec des médicaments (augmente ou diminue l'efficacité des médicaments). Il devenait évident que mon amie était "intoxiquée" aux huiles essentielles relaxantes !

Comment le massothérapeute peut-il appliquer l'huile sans en être affecté ?

Il y a deux façons:
La première, est de simplement porter des gans comme le médecin ou le dentiste. Évidemment, cette approche est la plus efficace, mais certains massothérapeutes lui reprochent de couper la qualité du toucher.

La deuxième solution, qui est un compromis, mais qui est très efficace, est de s'appliquer dans les mains et sur les avant-bras de l'huile de massage qui ne contient aucune huile essentielle avant de déposer l'huile additionnée des huiles essentielles dans ses mains. De cette façon, les pores de la peau sont bloqués par l'huile neutre. On obtient alors une barrière entre l'huile essentielle et la peau. Évidemment, cette solution n'est pas parfaite. Puisque la plupart des huiles essentielles sont liposolubles, une certaine quantité d'huile essentielle arrivera à migrer jusqu'aux pores de la peau, mais assurément, en quantité beaucoup moindre. Un bon lavage de main après le massage permettra de se débarrasser de l'huile essentielle encore en surface de la peau avant qu'elle n'entre dans l'organisme du massothérapeute.

Une solution toute simple qui a permis à mon amie de poursuivre sa carrière.

PS: Ne jamais appliquer les huiles essentielles pures sur la peau. Il faut toujours les diluer au préalable dans une huile pour celles qui sont liposolubles ou un diluant approprié pour les autres. Avant d'utiliser des huiles essentielles, assurez-vous d'être bien informé sur le sujet.

Jocelyn Vincent est massothérapeute, praticien en hypnose et
président de l'ACTMD
Pour plus d'information: (450) 659-5282

www.CentreSante.com

 

 

 

 

© Copyright ACTMD